Médecins généralistes et urgentistes : cette année à Noël, ils grèvent.

Un mouvement de grève doit naitre dans la journée et continuer jusqu’au 31 décembre au sein des médecins généralistes et urgentistes afin de réclamer de meilleures conditions de travail et de montrer leur oppositions à plusieurs aspects du projet de loi Santé.

Pendant une semaine, les urgentistes et médecins généralistes vont se relayer pour faire grève, avant d’attendre les spécialistes.

L’Association des médecins urgentistes de France désire obtenir de meilleures conditions de travail, et pour y parvenir il semblerait que la grève soit largement suivi : plus de 80% de grévistes sont prévus.

Pour éviter un blocage médical en cette période de fête, un service minimum est prévu, et la plupart des grévistes seront présents en portant un badge, comme l’on fait les sages-femmes il y a déjà quelques temps.

Les médecins urgentistes espèrent réduire le temps de travail de plus de 60 à 48 heures hebdomadaires et que la rémunération des gardes soit revue à la hausse pour tous.

DR

DR

De leur côté, les médecins généralistes libéraux commence la grève ce soir, ou demain selon les syndicats.

Les syndicats de spécialistes ont aussi invité les médecins à ne pas prendre de patients durant cette période.

Le projet de loi Santé qui doit être mis en place dès 2015 déplait largement sur plusieurs points, dont celui de la généralisation du tiers payant prévue pour 2017.

Les patients pourraient ainsi cesser d’avancer la consultation, ce qui est déjà mis en place dans certaines catégories de médecins, ce qui permettrait aux plus défavorisés d’aller tout de même consulter.

Les médecins n’approuve pas cette décision qui, selon eux, pousserait les patients à venir consulter à la moindre occasion puisqu’ils n’auraient pas besoin de donner de l’argent, et parce qu’ils mettraient du temps à obtenir le versement de la part payée habituellement par le patient.

Partager >>