Un dealer de 20 ans se fait 100 000 euros en vendant du cannabis dans les collèges

Un jeune dealer de 20 ans a été condamné à deux ans de prison, dont un an ferme, après avoir vendu du cannabis dans deux collèges du département du Rhône. Ce trafic lui avait rapporté près de 100 000 euros en deux ans, comme le rapporte Lyon 1ère.

Tout avait commencé en décembre 2013, alors que des gendarmes enquêtaient pour des dégradations commises sur des abribus et équipements publics de petits villages du secteur du Beaujolais. Plusieurs mineurs avaient alors été entendus, et « l’audition de ces mineurs de 12 à 17 avait révélé qu’ils avaient agi sous l’emprise de stupéfiants et qu’ils se fournissaient dans leurs collèges », a indiqué hier le commandant de la gendarmerie de Villefranche-sur-Saône à la presse.

Le jeune dealer vivait dans le luxe et avait empoché 100 000 euros grâce à son trafic

Les investigations avaient permis de remonter à un important trafic de résine de cannabis qui opérait depuis deux ans, dans deux établissements scolaires du Beaujolais, pourtant considérés comme tranquilles. La manoeuvre a été mené par un jeune homme de 20 ans, résidant au sud de Villefranche-sur-Saône.

© Pixabay / Public Domain

Un trafic de cannabis dans des collèges a été démantelé dans le Rhône

Un réseau de collégiens avait été mis en place, et moyennant commissions, les élèves revendaient le cannabis dans les toilettes des établissements ou dans la cour des collèges, et écoulaient ainsi environ 500g de résine de cannabis par semaine.

Le trafic rapportait environ 1000 euros par semaine au dealer, soit environ 100 000 euros sur deux années. Interpellé début septembre, le jeune homme, officiellement sans emploi, mais ayant un train de vie sans rapport avec ses revenus a été jugé vendredi en comparution immédiate au tribunal de Villefranche-sur-Saône. Déjà connu pour des faits de violences et usage de stupéfiants, il a été condamné à une peine de deux ans de prison, dont un avec sursis, sans mandat de dépôt.

A sa condamnation pénale s’est ajoutée une amende de 12 000 euros au civil, avec obligation de soins et d’avoir un véritable emploi. Sa voiture de sport lui a été immédiatement confisquée.

Partager >>