Intempéries : un retour à la normale prévu aujourd’hui sur les routes des stations de sports d’hiver

Pour les vacanciers sur le départ ou sur le retour, le week-end fut un vrai cauchemar, mais la préfecture et Bison Futé ont annoncé un retour à la normale en ce début de semaine.

Il ne faisait pas bon aller au ski ou en revenir ce weekend : toutes les routes menant aux stations de ski se sont retrouvées bouchées, créant d’incroyables embouteillages cauchemardesques pour les automobilistes et transformant un voyage de quelques heures en un voyage d’une dizaine ou d’une vingtaine d’heures.

15 000 personnes ont été hébergées dans des centres d’urgence ce weekend pour pallier au blocage de milliers de voitures.

La préfecture est Bison Futé ont levé, hier soir, le dispositif d’urgence mis en place jusqu’ici car les conditions climatiques vont en s’améliorant.

Cependant les centres d’hébergements d’urgence restent activés et en alerte afin de permettre aux automobilistes et passager de se reposer : Saint-Jean de Maurienne, Saint Michel de Maurienne, Bourg Saint-Maurice, Moutiers et Albertville.

Pendant que la préfecture annonce que « Le flux est en train d’être absorbé. L’objectif est d’acheminer toutes les personnes à leurs destinations dans les stations », un officier du Centre régional d’information et de coordination routière indique que « Ça reste chargé, mais on est en retour à la normale ».

DR

DR

Un accident a déjà été annoncé ce matin sur la RN90, créant de nouvelles difficultés qui devraient être contournées grâce à une déviation afin de permettre le retour à la normale pour 19h00.

Si la « vigilance orange » pour neige-verglas a été levé hier soir dans les départements de l’Ain, Isère, Savoie et Haute-Savoie, un grand froid est prévu pour aujourd’hui risquant d’augmenter les risques du verglas.

Attention, si vous avez atteint votre station de ski, les risques d’avalanches sont élevés suite aux chutes de neige, un skieur a déjà été tué dans la station d’Auron dans les Alpes Maritimes. Le hors-piste est extrêmement dangereux au vu de la situation.

Partager >>