Les États-Unis autorisent un implant pour lutter contre l’obésité

Les États-Unis viennent d’accepter la commercialisation d’un implant pour traiter l’obésité. Ce dernier, qui agit sur les nerfs contrôlant l’appétit, représente une nouvelle option de traitement pour les patients atteints d’obésité.

La Food and Drug Administration, une autorité américaine régulant la mise sur le marché des médicaments aux USA, vient d’accorder le droit de commercialisation à un implant pour traiter l’obésité.

Conçu et fabriqué par la société EnteroMedics, cet implant nommé Maestro Rechargeable System a pour but de lutter contre l’obésité en agissant directement sur les nerfs qui commandent l’appétit. Grâce à des pulsions électriques, les nerfs bloquent l’information qui commande la faim au cerveau.

Des stimulations électriques pour couper la faim

Les connexions nerveuses entre l’estomac et le cerveau indiquent ainsi un sentiment de satiété. Implanté dans l’abdomen des patients, cet appareil est réglable et rechargeable via un système de contrôle externe et se compose d’électrodes qui envoient des signaux électriques aux nerfs pneumogastriques, responsables de la sensation de faim. Ces stimulations électriques ayant pour effet de stopper le lien entre le cerveau et l’estomac.

L’implant Maestro Rechargeable System est destiné aux personnes obèses qui sont dans l’incapacité de perdre du poids avec des méthodes plus conventionnelles. Les personnes atteintes de pathologies liées à leur surpoids, comme le diabète ou encore les risques cardio-vasculaires, bénéficieront en priorité des bienfaits de cet appareil. Le Dr William Maisel, un des membres éminents de la Food and Drug Administration, indique que de « tels appareils peuvent aider les médecins et les malades à élaborer des traitements étendus contre l’obésité ».

Partager >>