Attentats de Charlie Hebdo : quatre hommes déférés au tribunal

Dans l’affaire des attentats de Paris, quatre hommes ont été déférés, ce matin, au tribunal dans le cadre d’une information judiciaire.

Suspectés de possibles soutiens logistiques aux terroristes Amédy Coulibaly, Saïd et Chérif Kouachi, ils pourraient être mis en examen après avoir été entendus par les magistrats. Dans la nuit du jeudi 15 au vendredi 16 janvier, plusieurs individus avaient été interpellés en région parisienne dans le cadre de l’affaire des attentats de Paris, celui de Charlie Hebdo mais également celui de Montrouge et du magasin casher de la Porte de Vincennes.

Aujourd’hui, le procureur de la République, François Molins, annonce que parmi ces personnes, quatre d’entre elles vont être entendues, ce mardi 20 janvier, « devant les magistrats instructeurs antiterroristes » en vue d’une possible mise en examen. Ces quatre individus sont des hommes, âgés de 22 à 28, et qui vont devoir répondre de leurs éventuelles implications ou participations aux attentats perpétrés en France.

De nombreuses gardes à vue suite à l’attentat de Charlie Hebdo

Il s’agit de mettre en évidence les possibles complicités directes ou indirectes dont ont bénéficié Amédy Coulibaly ainsi que Saïd et Chérif Kouachi. Ils seront interrogés en vue d’établir s’ils ont apporté ou non un soutien logistique aux terroristes. On sait notamment que Amédy Coulibaly a probablement bénéficié de complicité puisque des armes ainsi qu’une voiture semblent lui avoir été fournies par une tierce personne.

Entendus ce mardi 20 janvier par les magistrats, les quatre suspects sauront à l’issue de leurs auditions s’ils sont mis en examen dans l’affaire des attentats de Paris. Notons que parmi les huit hommes et quatre femmes interpellées la semaine dernière dans le cadre de l’enquête, trois femmes ont été remises en liberté dès samedi tandis que cinq autres individus étaient libérés dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 janvier.

Partager >>