Cancer de l’amiante : 2 200 nouveaux cas cancer par an

Le bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l’Institut de veille sanitaire (InVS), dévoilé mardi 20 janvier, fait le bilan des données collectées sur l’amiante. Le rapport fait état d’un nombre alarmant de cancers développés suite à une exposition à l’amiante.

L’Institut de veille sanitaire a publié, mardi 20 janvier, dans le bulletin épidémiologique hebdomadaire, son rapport sur l’étude des données rassemblées sur l’amiante. Il apparaît que l’exposition à l’amiante, notamment dans un cadre professionnel, continue de faire de nombreuses victimes chaque année en France.

La publication met en exergue la responsabilité de l’exposition à l’amiante dans la multiplication de pathologies graves, plus particulièrement des cancers. Un minimum de 2 200 nouveaux cas de cancers et 1 700 décès seraient causés par cette exposition en milieu professionnel chaque année.

Des travailleurs toujours exposés à l’amiante

Le rapport publié dans le bulletin épidémiologique hebdomadaire indique : « Il apparaît que le poids des cancers pour les sites liés à l’amiante de façon certaine (poumon, mésothéliome, larynx, ovaire) demeure très importante, puisqu’il est estimé entre environ 2 200 et 5 400 cas par an en France ».

En tête des cancers causés par l’exposition à l’amiante se trouvent ceux liés aux voies respiratoires. On recense entre 1300 et 3 700 nouveaux cas de cancers des poumons par an, ceux-ci touchant en forte majorité les hommes. De multiple cancers du larynx, de l’appareil digestif ou encore du système ovarien sont également a attribuer à l’exposition à l’amiante.

Ainsi, le compte rendu fait par l’Institut de veille sanitaire fait état d’une situation inquiétante, et ce, malgré l’interdiction de ce matériau en 1997. Il apparaît que de nombreux individus sont encore exposés à l’amiante et l’Institut de veille sanitaire pointe du doigt un manque de protection de certains professionnels généralement sans connaissance de la dangerosité du matériau qu’ils manipulent.

Partager >>