Sécurité routière : le gouvernement annonce de nouvelles mesures

L’année 2014 enregistre une hausse du nombre de morts sur les routes de l’hexagone, la première depuis 2001. Entre 120 et 140 personnes de plus qu’en 2013 ont perdu la vie au volant, ce qui représente une augmentation d’environ 4% entre 2013 et 2014. Bernard Cazeneuve va annoncer une série de mesures afin d’enrayer le phénomène.

Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, annonce ce lundi 26 janvier, devant le Conseil National de la Sécurité routière, une hausse de la mortalité sur les routes pour l’année 2014. Une augmentation qui ne s’était pas produite depuis 12 ans et qui voit le nombre de morts s’accroître d’environ 4% par rapport à l’année précédente.

De 2013 et 2014, ce sont entre 120 et 140 personnes qui ont été victimes d’accidents mortels en France. Notons que, sauf quelques rares exceptions, le nombre de décès sur les routes est en constante baisse depuis les années 50, période durant laquelle les premiers outils de statistique ont fait leur apparition.

Davantage de moyens alloués à la Sécurité routière

Pour le gouvernement de Manuel Valls, il s’agit de mauvais chiffres auxquels il faut répondre au plus vite par des mesures en matière de sécurité au volant. C’est d’autant plus le cas que le gouvernement s’était, l’an passé, fixé l’objectif de réduire à 2000 le nombre de victimes pour 2020. Sachant qu’en 2013, les décès comptabilisés s’élevaient à près de 3 300. Dans ce but, Bernard Cazeneuve annoncera une série d’initiatives visant à réduire la mortalité routière.

La mise en place de radars de troisième génération à l’intérieur de véhicules de police banalisés, une baisse généralisée de la vitesse sur les routes secondaires de 10km/h, sont par exemple des mesures qui sont envisagées. La lutte contre l’alcool au volant sera également au coeur des préoccupations notamment chez les jeunes conducteurs pour qui la tolérance zéro est une des solutions privilégiées, en parallèle d’autres mesures.

Partager >>