A Gaillac, les coqs de XV de France retrouvés décapités

Depuis plusieurs semaines une agricultrice du Tarn a vu plusieurs dizaines de ses coqs se faire décapiter ou disparaître. Une affaire somme toute ordinaire, si ce n’est que les volailles en question sont celles représentant le XV de France lors des matchs du tournoi de VI Nations.

À Gaillac, un village du Tarn, Mado Delpech, une éleveuse de volailles de 84 ans, a vu 36 de ses coqs être tués. Sauvagement décapités ou simplement volatilisés, cette affaire de massacre de gallinacés aurait été considérée comme banale si les animaux victimes n’étaient pas ceux qui accompagnent les rugbymen du XV de France.

Les Bleus en deuil après la mort de leurs coqs

En effet, Mado Delpech, l’agricultrice propriétaire des coqs, est une fan fervente de l’équipe de France de rugby et depuis plusieurs années, elle fournit les volailles qui assistent aux matchs du tournoi des VI Nations. Les coqs de Mado ne sont donc pas de vulgaires gallinacés et sont même de véritables mascottes pour les bleus ainsi que des stars de la télévision sportive.

Au micro de « France Info », la vieille dame a raconté sa mésaventure et décrit avoir vu: « un coq sans tête, et un autre, blessé, qui remuait…et puis un autre sans tête. Au total, j’en ai trouvé onze. Huit jours après, j’entends à nouveau des cris…mais cette fois-ci, je n’ai trouvé que des plumes ».

Au total, la tuerie a déjà fait 36 victimes en un mois parmi les coqs et la volaillère a fait appel à la gendarmerie pour mettre la main sur le coupable. Actes criminels visant l’équipe des bleus ou renard chapardeur, le mystère plane sur l’identité de l’auteur de ses malveillances.

Partager >>