Daesh : L’ONU dénonce la maltraitance des enfants par les islamistes

Mercredi 4 février, l’ONU publie un rapport sur le sort des enfants tombées sous le joug du groupe djihadiste État islamique. Il dénonce l’horreur et les maltraitances subies par ses enfants utilisés comme kamikazes ou encore objets sexuels et assassinés des pires manières possibles. L’ONU dénonce le traitement réservé à cette population fragile qui représente des proies faciles, en première ligne face aux crimes de Daesh.

C’est un rapport criant d’ignominie et d’atrocité que l’ONU vient de présenter ce mercredi 4 février.

L’enquête révèle les traitements réservés aux enfants tombés aux mains de Daesh et dénonce un grand nombre de maltraitances commises à l’encontre de ses jeunes victimes. Recrutés par l’État islamique, ces derniers sont souvent utilisés comme soldats, kamikazes, informateurs ou encore bouclier humain veillant sur les installations lorsque des bombardements ont lieu.

Le Comité des droits de l’enfant des Nations unies (CRC), indique que les handicapés mentaux n’échappent pas à ce sort et précise: « Nous avons des informations sur des enfants, en particulier des enfants déficients mentaux, qui sont utilisés comme kamikazes ».

Les enfants torturés, violés, décapités et utilisés comme kamikazes par Daesh

L’inquiétude se porte aussi les enfants, plus particulièrement irakiens, vendus sur des marchés en tant qu’esclaves et esclaves sexuels. Daesh est responsable d’asservissement et de violences sexuelles sur ces mineurs qu’il torture et qu’il tue. Le comité dénonce: « L’assassinat systématique d’enfants appartenant à des minorités religieuses ou ethniques par des membres de l’organisation de l’État islamique ».

« Plusieurs cas d’exécutions de masse de garçons, ainsi que des décapitations, des crucifixions et des ensevelissements d’enfants vivants » ont été constatés et sont attribués à l’État islamique. Le rapport de l’ONU précise par ailleurs que de nombreux enfants meurent sous les frappes aériennes attribuées à l’armée irakienne et à ses alliés. Les bombardements font beaucoup de victimes et de blessés tout comme les conditions de vie de ces enfants qui succombent également de déshydratation ou de faim.

Partager >>