Meurtre de Patricia Bouchon à Bouloc : un homme mis en garde à vue

Lundi 9 février, un suspect dans l’affaire du meurtre de la joggeuse, Patricia Bouchon, a été arrêté en Haute-Garonne. Déjà entendu dans le cadre de cette affaire, l’individu âgé d’une trentaine d’années pourrait être à l’origine de ce meurtre commis en 2011.

En 2011, une femme du nom de Patricia Bouchon disparaît en faisant son jogging aux alentours de la ville de Bouloc en Haute-Garonne. Une quarantaine de jours plus tard son corps sans vie est retrouvé a une quinzaine de kilomètres du lieu de sa disparition.

L’enquête avait menée au placement en garde à vue de plusieurs personnes qui ont été par la suite mise hors d’état de cause. L’homme interpellé ce matin, n’est pas un inconnu dans cette affaire puisqu’il s’était, en 2012, présenté à la police comme étant le meurtrier de la jeune femme.

Le suspect jugé comme étant schizophrène

Après investigation, le procureur de Toulouse avait estimé qu’ »aucun lien n’avait pu être établi entre cet homme et l’affaire » et le suspect avait alors été remis en liberté à l’issue de sa garde à vue.

L’enquête s’est à nouveau concentrée sur lui à cause de son véhicule, une Renault Clio de couleur grise qui avait été aperçue près des lieux, le jour de la disparition de Patricia Bouchon. Après avoir nié être le propriétaire de cette voiture, il avait ensuite changé sa version et avait déclaré ne pas se souvenir de ce qu’il en avait fait.

Artisan dans le bâtiment, cet homme de 35 ans est jugé fragile psychologiquement et est notamment diagnostiqué schizophrène, non traité au moment des faits. Placé en garde à vue tôt ce matin, le suspect devrait être déféré devant la justice à l’issue de son audition.

Partager >>