Amazon veut livrer les colis dans les coffres des voitures

Vous n’êtes pas chez vous et pas disponible et pourtant vous attendiez un colis important ? Combien de fois cette situation s’est-elle déjà produite ? Un nouveau concept en provenance de Suède, et qu’Amazon, leader de la vente en ligne dans le monde, pourrait adopter, devrait permettre de ne plus jamais rater une livraison. Encore faut-il que les clients soient prêts à ce nouveau mode de livraison !

Dans le monde du transport et de la livraison de colis, ainsi que chez les clients, la non-livraison d’un colis est bien souvent synonyme de perte de temps et d’argent, sans compter la frustration. C’est pourquoi, un nouveau concept, qui provient de Suède, doit être testé prochainement en Allemagne, d’après une annonce du géant de la vente en ligne, Amazon.

Un essai en Allemagne pour commencer !

Afin d’être certain de pouvoir livrer encore et toujours plus de colis dans les temps, Amazon va mettre en place un nouveau concept en s’alliant à l’un des leaders mondiaux de la livraison de colis, l’américain DHL. Ce concept devrait permettre de distribuer des colis, même quand les clients ne sont pas disponibles. Pour ce faire, les livreurs pourront déposer les colis dans la voiture des clients. Une initiative que le constructeur allemand, Audi, est prêt à tenter avec Amazon et DHL.

Pour les clients qui auront choisi ce mode de livraison, il n’y aura rien à faire, si ce n’est de ne pas laisser sa voiture dans un lieu inaccessible au public. Les livreurs localiseront le véhicule à l’aide de la balise GPS de celui-ci et pourront accéder au coffre grâce à la technologie connect des voitures connectées d’Audi. Une clé à usage unique leur sera délivré afin qu’il puisse ouvrir le coffre du client et lui déposer son colis. Cette clé sera rendue obsolète après la fermeture du coffre.

Ce concept sera testé par les habitants de Munich dès le mois de Mai, à condition qu’ils possèdent une Audi connectée et qu’ils soient membres premium d’Amazon. Attendons de voir comment réagissent les premiers clients qui testeront la livraison directement dans leur coffre, mais ce concept devrait être difficilement accepté, du moins chez nous. Il parait plus acceptable de voir des drones nous livrer que de donner accès au coffre de sa voiture via l’électronique, non ?

Partager >>