Baisse importante de la croissance de la production industrielle en Chine

Alors que la seconde économie mondiale avait plutôt le vent en poupe depuis plusieurs années, le mois d’août n’a pas été particulièrement rose pour la Chine en matière de production industrielle. En effet, une baisse importante de la croissance a été remarquée lors de ce mois dernier, pour une hausse de seulement 6,9%, allant à l’encontre de ce qui était originellement prévu concernant cette période de l’année. La hausse planifiée était de 8,7%, ce qui a tendance à troubler légèrement les analystes, d’autant plus que cela s’accompagne d’un ralentissement de la consommation des ménages.

Des statistiques qui infirment certaines théories

La croissance très forte de la Chine était supposée durer plus longtemps que cela. Cependant, il était malgré tout prévisible qu’elle finisse par s’essouffler dans quelques années. Cette dynamique de croissance est donc visiblement en train de s’émousser petit à petit.

Concernant les causes de cette baisse de croissance, on pourra par exemple citer le secteur immobilier qui perd de la vitesse, mais aussi le fait que les prêts sont moins fréquents, l’un étant la conséquence de l’autre. Pékin avait débuté des mesures afin de permettre une relance, mais elles n’ont pas été suffisantes pour maintenir le rythme effréné de la production chinoise.

Besoin d’un coup de pouce

Encore une fois, il ne s’agit pas de résultats très menaçants, la croissance chinoise étant quasi-exponentielle depuis quelques années. Mais ces statistiques laissent malgré tout à penser que l’on pourrait passer en dessous de manière régulière de la marge de progression nécessaire de la Chine, située aux alentours de 9%, pour permettre une croissance du PIB de 7,5%.

Il est encore temps d’agir pour favoriser les investissements, et donner à la Chine de quoi faire perdurer ces résultats qui ont fait d’elle la seconde économie mondiale, depuis plusieurs années déjà. Selon le premier ministre, la croissance chinoise reste très solide et pérenne, il n’y a donc pas de quoi s’inquiéter pour le moment en tout cas, concernant le devenir économique de ce géant asiatique.

Partager >>