L’opposition de 43 soldats israéliens

Voilà un conflit qui fait couler de l’encre depuis des années et en particulier depuis quelques mois. Palestine contre Israël, ce n’est pas un affrontement qui date d’hier, et pourtant on n’a pas encore trouvé le moyen d’offrir aux populations une vraie réconciliation ainsi qu’une paix durable. Parmi les principaux acteurs de cette guerre qui n’en finit pas, les soldats israéliens sont évidemment en première ligne, puisque ce sont eux qui initient les frappes et les attaques. Cependant, au sein de cette armée puissante, certains ont décidé de faire part de leur opposition quant aux injustices faites à la population palestinienne depuis le début du conflit.

Ils s’insurgent contre les injustices

Ces 43 soldats ont fait part de leur mécontentement par le biais d’une lettre, qu’ils ont adressé aux principaux intéressés, dans leur hiérarchie. Elle a pour destinataire à la fois le chef d’état-major israélien ainsi que le premier ministre, et ce vecteur pacifique leur a permis de s’exprimer concernant les horreurs de la guerre.

Ils ont même affirmé souhaiter abandonner leur uniforme de soldat, afin de ne plus avoir à participer à ces injustices commises contre les palestiniens, ce qui est plutôt courageux de leur part, surtout quand on connaît le niveau élevé de tension qui règne en Israël et dans la bande de Gaza.

Un problème de conscience avant tout

Et bien entendu, face à ce conflit violent, c’est Israël qui dispose des plus gros moyens et fait ainsi le plus de dégâts, en témoignent les chiffres qui précisent un nombre de victimes beaucoup moins important du côté du plus solide des camps, de manière exponentielle. Aujourd’hui, cette unité demande donc à ne plus être liée à ce conflit, qu’ils soient réservistes, mobilisables ou mobilisés, afin de soulager leur conscience, face au fait que les droits de millions de personnes ont été bafoués lors de ce conflit politique de territoire.

Une belle démarque pour la paix, qu’il était important de partager avec vous, lecteurs de Gentlemale.

Partager >>