Lana Del Rey annule son dernier concert et provoque la colère de Virgin Radio

Dimanche 14 septembre au soir, au théâtre du Trianon à Paris devait se produire le concert privé de Lana Del Rey, organisé par Virgin Radio. Cette date faisait suite à un première concert, organisé fin août, mais qui avait été annulé au dernier moment.

La chanteuse américaine avait fait patienter ses fans deux heures, avant d’annoncer qu’elle n’entrerait pas sur scène, pour cause d’extinction de voix. Le public était sorti furieux, mais avait donné rendez-vous à l’artiste quelques semaines plus tard pour remettre ça.

Cette fois-ci, Lana Del Rey a annulé sa prestation, mais a tout de même un peu anticipé : c’est par communiqué, la veille du concert, que son label a averti le public que l’interprète de Born to die ne chanterait pas au Trianon : « Lana Del Rey devait à nouveau se produire demain soir, dimanche 14 septembre 2014, sur la scène du Trianon à Paris, pour un concert privé réservé aux auditeurs de Virgin Radio ».

© Astrid Starwiarz / AFP

La chanteuse Lana Del Rey

« Pour des raisons médicales indépendantes de notre volonté l’artiste a été contrainte d’annuler l’ensemble de ses déplacements promo prévus en Europe au cours des prochains jours. Polydor/Universal Music regrettent ce triste concours de circonstances et s’excusent pour le désagrément auprès de tout ceux qui avaient prévu le déplacement, fans comme média » a conclu la maison de disques.

Virgin Radio déprogramme Lana Del Rey

Virgin Radio, média organisateur du concert reporté, a immédiatement réagi à ce qu’il considère comme « un manque de respect total pour tous (ses) auditeurs« . L’attachée de presse du groupe a également précisé que les titres de Lana Del Rey étaient retirés des playlists de la radio, et qu’étant donné qu’elle « n’occupait pas une place privilégiée au milieu de tous les artistes que nous diffusons, cela ne pose aucun problème dans la programmation ».

Une réaction de colère qui s’associe à celle des fans, qui se manifestent depuis ce week-end sur les réseaux sociaux, indiquant que ces deux annulations leur avaient déjà beaucoup couté, notamment en frais d’hébergement et de transports pour certains.

Partager >>