Robin Thicke avoue avoir tourné le clip de Blurred Lines en étant complètement drogué

Depuis un an, l’étoile de Robin Thicke pâlit à vue d’oeil. Accusé d’avoir plagié la chanson Go To Give It Up de Marvin Gaye pour réaliser son tube Blurred Lines, l’artiste a fait de surprenantes confessions à la justice américaine. Le journal Hollywood Reporter a dévoilé des dépositions faites à la justice américaine, réalisées en avril dernier.

Comme l’indique le Huffington Post, le chanteur avoue d’abord : « Je n’ai jamais réalisé d’interview en étant sobre ». Concernant l’accusation de plagiat de son tube Blurred Lines, il va même jusqu’à reconnaître : « J’étais présent évidemment. Je la chantais, donc je devais être là. Mais j’étais complètement shooté à la Vicodine et à l’alcool quand je suis arrivé au studio. Je voulais pourtant me convaincre que j’étais bien plus impliqué que je ne l’étais réellement. Neuf mois plus tard, quand le titre est devenu un tube, j’ai voulu être crédité ».

© Getty Images

Le chanteur américain Robin Thicke

Ses addictions ont conduit son couple au divorce, puisque la chanteur s’est séparé de sa femme Paula Patton: « Quand je lui ai dit la vérité, elle m’a larguée ». Et finalement, Robin Thicke a tout simplement avoué : « La réalité est que Pharrell Williams avait le beat, et a écrit presque chaque partie de la chanson ».

Robin Thicke, star d’un titre qu’il n’a pas écrit

L’interprète de Blurred Lines regrette ainsi son « incapacité » à travailler correctement sur cet album, et d’en sortir pourtant avec un statut de vedette: « J’ai toujours été fier d’avoir écrit et produit moi-même mes six premiers albums, et le fait que je sois incapable de le faire pour l’album le plus important et qui a eu le plus de succès m’a rendu jaloux. Je pensais que je méritais enfin un peu de royalties après tout le travail réalisé sur mes autres albums. Finalement j’ai été considéré comme la star de la chanson, mais Pharrell le mérite tout autant pour l’écriture et la production ».

Robin Thicke explique cependant que Pharrell Williams n’a eu aucun problème avec lui, et qu’ils se sont entendus pour partager les droits sur la chanson, qu’il l’ai écrite ou pas. La justice américaine retiendra avant tout ses propos sur Marvin Gaye, puisqu’il reconnaît s’être largement inspiré de la chanson de la star des années 70 pour réaliser son Blurred Lines: « On était en studio, et je lui ai dit que ma mélodie préférée de Marvin Gaye était Got To Give Up. J’ai lancé « Dieu, on devrait faire quelque chose avec ça, un truc avec ce groove-là ». Il a commencé à jouer un peu et on a littéralement accouché de la chanson en une demi-heure. Puis on l’a enregistrée ».

Partager >>