Une lycéenne malade interdite de porter une casquette pour dissimule sa calvitie

A Perpignan, une élève lutte depuis lundi pour pouvoir porter une casquette pendant les cours. Sa demande est justifiée par son état de santé : elle souffre en effet d’une pelade, une maladie qui lui fait perdre ses cheveux par plaques entières, comme l’explique France Bleu aujourd’hui.

Jusqu’à présent, la jeune fille de 17 ans portait des bandeaux, comme le lui autorisait le règlement intérieur. Mais depuis la rentrée, elle est désormais presque entièrement chauve, et a décidé d’opter pour le port d’une casquette, cachant l’intégralité de son crâne.

Lundi, l’élève de terminale ES, scolarisée dans un lycée de Perpignan, s’est vue refuser l’entrée de son établissement. Pour se justifier, le directeur de l’établissement se borne à rappeler le règlement intérieur, mais ne semble concevoir aucune exception pour des raisons purement médicales.

© MaxPPP

Photo d’illustration

Les représentants des parents d’élèves et du corps enseignant se sont réunis afin de trouver un compromis pour que Myriam, c’est son prénom, puisse reprendre les cours après trois jours de suspension.

On a proposé à Myriam le port d’un bonnet de laine ou d’un voile, ce qu’elle a décliné

Il a été proposé à l’élève, après une réunion en compagnie de sa mère et du directeur d’établissement, de porter un bonnet de laine. Alternative qu’elle a décliné, avec les 30° de température actuelle. Le port d’un foulard lui aurait également été suggéré, mais Myriam a décliné, craignant les amalgames, puisqu’elle est d’origine maghrébine.

La mère de la jeune femme appelle à l’apaisement, et reste dans l’attente d’une décision de l’inspection académique, qui tranchera finalement dans cette affaire.

Partager >>